Dieu fera, la formule du béninois.

Quelque soit la confession religieuse du béninois, sa foi est très grande. Tellement qu’elle fait des merveilles, le maintient vivant, en d’autres termes lui permet de survivre.

Le béninois, c’est celui qui reconnaissons le dispose du vocabulaire approprié face à toutes les situations. C’est le théoricien le plus pratiquant de l’académie. Seulement à la pratique théorique, il est moins vigoureux et préfère faire profil bas pour se terrer dans cette idéologie qui le ramène à la religion. C’est d’une fréquence plusqu’étonnante d’entendre le béninois dire que ça va aller. Les bons mots sont, Dieu fera. Les mots, mais rarement les actes. Les paroles et juste ça, du moins pour le moment. Etre croyant, c’est très important. Il n’y a rien de plus sacré. Et ça, on l’a très bien compris chez moi.

Je suis d’une génération très jeune et grande en nombre. Je suis de cette nouvelle race de béninois qui veut bien que notre foi, ne soit plus passive mais active. Que les choses s’activent du mieux qu’elles puissent l’être pour un bouleversement. C’est bien de croire en des paroles, ou d’en dire mais c’est beaucoup plus beau de les faire vivre et éviter la mort avant l’accouchement.

Au Bénin le matin, à la question polie : comment ça va? la réponse est presque instantanée; ça va  et même quand elle est fausse (schéma d’école). Aujourd’hui on est passé à autre chose, c’est le ça fait aller, ou ça va aller parce que dites ça va à quelqu’un et vous avez un chapelet sur le dos puisque chez lui ça ne va pas et que Dieu fera. Vous êtes donc le signe du ciel, que ça va aller, Dieu passera par vous pour régler ses soucis. C’est encore heureux qu’on ait gardé cette valeur là de la solidarité, même si elle connait bien des limites maintenant.

Seulement quand on ne peut plus se mentir à soi-même, et qu’on sait qu’à défaut d’un changement quelque part, rien n’ira nul part, on se rappelle combien Dieu (ou quelque nom qu’on lui donne) est grand et qu’Il fera ce qu’il se doit. Mais pour reprendre les termes d’une personne, Il a déjà tout fait et c’est à nous de prendre le contrôle des situations pour un but et un résultat. Il faudra arrêter avec cette lassitude, cette acceptation du sort quand tout va mal et penser que ça ira juste comme à la fin de la plupart des films.

Il faudra savoir dénoncer, ce qui est juste et qui doit l’être pour une avancée et non pour faire pause ou carrément faire marche en arrière. Il faudra savoir innover, trouver la clef dans le gouffre, trouver une opportunité où tout est à priori fini (j’écris ceci mais je dois avouer que moi-même je cherche toujours un truc nouveau, une solution à chacun de mes problèmes et Dieu fera, je trouverai, bientôt) 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *